Pour vous connaître un peu mieux.

Votre pseudo sur le web : Emi
Votre âge : 26 ans
Votre profession : Prof d'Arts Plastiques
Depuis quand ? Je suis titulaire depuis 2 ans mais 3 si on compte mon année de stage, et vu ce que j'ai enduré oui on va la compter!
Votre blog : De la pédagogie à la futilité
Depuis quand ? Novembre 2007

A propos de votre blog et vous :

Le blog qui vous amène ici est il le premier ?

Non j'en avais fait un sur orange en 2004 avec seulement mes travaux plastiques.

En quoi aimez-vous bloguer ?

Bloguer quand on a passé une journée pourrie ça compense, la pression repart, la légereté revient. Ensuite j'ai toujours aimé l'interactivité du net que ce soit sur des sites, forums et blogs. Après on est tellement contaminé qu'on se trimballe avec un petit carnet pour noter la moindre remarque, la moindre anecdote qui nous arrive,. Le soir en rentrant on espère pouvoir se rappeler de tout « faut pas que j'oublie ça, ni ça, ahhh y'a trop de choses! »

Est-ce que vous considérez la réalisation de votre blog comme une expérience positive (jusqu’à présent tout du moins) ?

Oui pour le moment il n'y a que du positif, des rencontres, des avis, tout est bon à prendre.

Comment est né votre blog ?

Suite à la lecture de plusieurs blogs de profs et de blogs bd je me suis dit « pourquoi pas moi? ». J'avais déjà tapé quelques textes donc l'envie de raconter mon quotidien était déjà là.

Quel sujet vous tient le plus à cœur sur votre blog ?

Le sujet principal c'est mon job et ce que j'en tire. Ce qui me tient le plus à coeur c'est de montrer aux lecteurs que le boulot de prof est aussi enrichissant, on a des coups durs, beaucoup, mais on vit parfois de beaux moments avec la petite étincelle - quand un grumeau a compris ne serait-ce qu'un truc.

Vous est il déjà arrivé de prendre position ouvertement pour/contre quelque chose sur votre blog ?

Pas pour le moment, enfin si je l'ai déjà fait mais ce sont des généralités et enfoncer des portes ouvertes bof...

Si oui, à quelle occasion ?

La formation iufm qui ne prépare pas vraiment au métier et le concours qui n'a pas grand chose à voir avec le boulot de prof.

Est-ce que vous avez un souvenir particulier ayant trait à votre blog dont vous aimeriez nous faire part ?

Internet n'a pas de souvenir, tout est présent il suffit de cliquer. [NDLR: C'est parfaitement vrai :-) ]

A propos de votre profession

Est-ce que certains de vos collègues savent que vous avez un blog ?

Pas les collègues avec lesquels je travaille actuellement. En revanche les anciens collègues oui.

On entend pas mal parler en ce moment du devoir de réserve, craignez-vous que vous soyez un jour «démasqué» par l’administration ou vos collègues plus simplement ? Que prenez-vous comme mesures pour éviter ceci et conserver votre anonymat ?

Je n'y pense pas vraiment, sinon je m'interdirais encore plus de choses. L'idée de voir mes supérieurs se poiler à la lecture de mon blog est toutefois électrisante.

Y a-t-il une chose qui vous a un jour réellement déplu dans votre profession ?

Lorsque l'administration ne te soutient pas et que tu es seul face à un problème.

Puisque c’est notre cœur d’action, voila une question que je me dois de vous poser ;-) Avez-vous déjà été témoin de maltraitances scolaires (psychologiques/physiques) et/ou bien victime vous-même de pressions à ce sujet de la part de collègues/de l’administration ?

Non rien de tout, enfin sauf si on considère le baiser volé de Daniel (collègue de physique) comme une agression physique :) [NDLR: Et oui il faut aller lire son blog pour comprendre ;-) ]

Quel est votre motivation qui vous pousse tous les matins à vous lever et aller travailler ?

Se dire que cette journée sera peut-être remplie de jolis moments, à raconter ou pas.

Pour terminer :

Êtes-vous heureuse dans cette forme d’anonymat « public » ? Souhaiteriez-vous pouvoir écrire de votre vrai nom ?

Pour le moment l'anonymat me convient, je préfère laisser de la distance et ne pas écrire de mon vrai nom.

Des projets particuliers en tête ou bien « simplement » continuer à inculquer une once de savoir à vos élèves ?

Des expos des expos et encore des expos, faire un book professionnel, démarcher les galeries, essayer de garder un pied dans le monde artistique. Enseigner les arts et rester au contact de l'art contemporain pour ne pas perdre pied.

Merci encore à Émi pour toutes ses réponses. Je vous conseille donc encore d'aller vous jeter sur son blog, de la pédagogie à la futilité. La semaine prochaine, c'est Charly qui y passera avec son blog "Un prof vide son cartable". Nous continuerons donc d'explorer des univers très différents, avec des styles à chaque fois propres. Je ne sais pas vous, mais moi je trouve ça de plus en plus intéressant!