N’y voyez aucune arrière pensée machiste mais au collège et au lycée, les Professeures disposent-elles de la même capacité à lutter contre ces « garnements » pour ne pas dire autre chose ?

Il y a toujours des exceptions, parmi les élèves et les enseignant(e)s mais nous avons observé alors que des Professeures avaient des difficultés à tenir une classe ou des élèves en particulier, leurs homologues masculins n’avaient pas de problème.

Dès lors, afin d’éviter que des Professeur(e)s soient mis à mal ne faudrait-il pas orienter systématiquement ces « garnements » vers des Professeurs masculin ?

La parité cela à du bon mais il ne faut pas à hésiter à gérer les exceptions dans un sens ou dans l’autre.

                 
  • Jimmy Duvauchelle, La bouche, acrylic sur toile, 24*33cm. Copyright, tous droits réservés.