Quelles sont les conséquences sur l’acquisition de la lecture lorsque les enfants lisent à l’école dans « leur tête » et non pas à voix haute ?

Quelles sont les conséquences de l’apprentissage de l’écriture vu le nombre de « textes à trous » que les enfants doivent compléter ?

Quelles sont les conséquences sur l’orthographe de ces mêmes textes à trous qui empêchent les enfants d’écrire tous les mots et par conséquent de moins bien mémoriser ?

Quelles sont les conséquences des QCM sur le raisonnement de l'enfant?

Bonnes réflexions!