Défendre les droits et libertés dans le cadre des relations avec les services publics : toute personne s’estimant lésée par le fonctionnement d’une administration ou d’un service public peuvent saisir ce service ;

Défendre et promouvoir l’intérêt supérieur et les droits de l’enfant : un enfant qui invoque la protection de ses droits ou une situation mettant en cause son intérêt, ou son représentant légal, un membre de sa famille, un service médical ou social, ou une association de défense des droits de l’enfant peuvent saisir ce service;

Lutter contre les discriminations prohibées par la loi et de promouvoir l’égalité : toute personne s’estimant victime d’une discrimination, directe ou indirecte, prohibée par la loi ou un engagement international, que l’auteur présumé de cette discrimination soit une personne privée ou publique peuvent saisir ce service ;

Veiller au respect de la déontologie par les personnes exerçant des activités de sécurité : toute personne qui a été victime ou témoin de faits dont elle estime qu’ils constituent un manquement à la déontologie par des personnes exerçant une activité de sécurité (police nationale, gendarmerie, police municipale, administration pénitentiaire, douanes, service de sécurité privée, service de surveillance des transports en commun, etc.).

Alors que le « Médiateur de la République » avait botté en touche concernant le dossier d’un enfant lésé par un service de l’Education Nationale, il semblerait que le « Défenseur des Droits » soit compétent.

Cependant, la nuance fait la différence… pour un enfant lésé par un service de l’E.N. qui met en cause son intérêt de quel(s) service(s) relèvera sa demande…

http://www.defenseurdesdroits.fr/