L’impact sur l’apprentissage des enfants séropositifs non contaminés n’est pas à notre connaissance, connu/étudié. Selon la « Conference on Retroviruses and Opportunistic Infections », pour les sujets contaminés, il semblerait que des désordres cognitifs du langage, de l’attention, de la mémoire soient observés. Effets de l’infection ou des traitements ?

Concrètement que faire? Nous n'avons pas le recul nécessaire pour proposer une préconisation.

J’ai demandé au Dr Anne D. chercheur en virologie de bien vouloir nous éclairer. Anne part dans quelques semaines aux États-Unis pour 2 ans afin de poursuivre ses travaux.… J'espère qu'il lui restera un peu de temps pour dresser un premier panorama.

Post en attente de validation scientifique