Nouvellement arrivée et choquée par l'injustice que cet environnement produit, Leila fera tout pour le faire voler en éclat. Malgré la justesse de son combat, il restera assez solitaire. Méprisés, rabaissés et exploités par les autres, les élèves du groupe le plus bas refusent de se révolter. Car même cet horrible système leur semble préférable au harcèlement moral et physique dont ils étaient auparavant les victimes.

Assez sympathique, C.L.A.S.S. utilise le procédé de l'exagération pour décrire comment les adolescents peuvent préférer s'enfermer dans une logique de groupe et accepter de se soumettre à la pression sociale plutôt que de se rebeller contre l'injustice.