Une équipe de recherche sur la nutrition de l’Université Chinoise de Hong Kong (CUHK) conclue que le petit déjeuner est essentielle pour l’apprentissage des enfants. Pendant six mois, cette équipe a suivi 15.000 enfants scolarisés au primaire ainsi que 12.000 de leurs parents.

Les résultats de cette étude réalisée au moyen de deux tests reconnus internationalement : « Programme for International Student Assessment » et le « Trends in International Mathematics and Science Study » permet à l’équipe de recherche d’affirmer que les élèves consommant un petit déjeuner régulier et équilibré avaient en moyenne le même niveau de performances académiques que des élèves de 18 mois leur aînés et obtenaient des scores supérieurs de 40 points en moyenne. A la troisième série de tests de base, sur 500 points, les enfants qui prennent un petit-déjeuner régulièrement, obtiennent des scores supérieurs de 11% par rapport aux enfants qui ne prennent pas de petit déjeuner.

D’après ces experts, les enfants qui obtiennent de moins bonnes performances prennent rarement un petit déjeuner. Le manque de glucose, carburant indispensable au bon fonctionnement du cerveau semble à l’origine de la faiblesse des performances. En effet, le cerveau des enfants âgés de 4 à 10 ans consomme en moyenne deux fois plus de glucose que celui des adultes. Un petit déjeuné adapté contenant des glucides, des protéines et des fruits permettraient ainsi de favoriser les apprentissages. Les viandes transformées, la nourriture de commodité et les boissons gazeuses ont un impact négatif sur la performance académique.

Ce sont donc 3 enfants sur 10 qui ne prennent pas de petit déjeuner au cours de la troisième année de classe(1), 4 sur 10 en primaire (1) et 6 sur 10 en troisième année du secondaire.

Cette étude conclue que plus les élèves grandissent moins ils sont enclins à prendre un petit déjeuné régulier et précise que commencer la journée avec un bon repas était plus bénéfique pour les jeunes que de suivre des cours supplémentaires.

Après ce constat qui est globalement le même dans toutes les régions du globe, il me paraît important de rechercher les motifs du rejet du petit déjeuner en faisant effectuer par exemple un bilan des intolérances alimentaires. A chacun son petit déjeuner équilibré…

(1)-A Hongkong, les enfants vont à l'école maternelle pour 3 ans, puis c'est l'école primaire pendant 6 ans, suivi de 5 ans d'école secondaire (3 ans puis 2 ans) à la fin desquelles ils ont leur HKCEE - le Certificat de Hong Kong d'Evaluation de l'Education puis 2 ans de spécialisation avec à la fin le HKALE - Niveau d'Evaluation Avancé de Hong Kong, etc…al