Installez le plugin Flash pour voir l'animation : Cliquez ici pour le t´lécharger

Accueil

Accueil du blog | Le site internet | Nous contacter

Vous êtes sur cette page: Accueil

C’est en faisant n’importe quoi que l’on devient n’importe qui…

Plus le profil cérébral d’un enfant s’écarte de la ligne médiane, plus il lui est difficile de s’accorder avec ses congénères, moins les parents disposent de choix de structures, plus les enseignants sont confrontés à des difficultés pour enseigner.

Les parents doivent (essayer de) choisir l’école qui permettra aux enseignants d’accompagner au mieux l’enfant dont le/les désordres, les profils cognitifs nécessitent une pédagogie adaptée et évolutive.

Lire la suite

European Human brain project

Pour avoir commencé à travailler sur ces questions il y a plus de 20 ans, l'inconscient et en particulier "ce qui fait avancer un homme et non pas son voisin" sont des facteurs qu'il est difficile de modéliser. En intelligence et plus particulièrement lors de la réalisation d'un système visant la simulation d'un cerveau, on se heurte à différents problèmes liés à la représentation, au transfert de la connaissance, à la mémoire et à l'enrichissement donc aux nouvelles connexions qui doivent s'établir sans intervention "humaine" pour être en capacité de traiter l'information, comprendre les nouvelles situations. Du langage, de l'apprentissage et la représentation de la connaissance et son contexte dans lequel cette connaissance est réutilisable sont des facteurs fondamentaux qu'il convient de maîtriser...

Un ordinateur applique un programme qui peut effectivement s'enrichir selon des expériences. il faut que le programme puisse d'actions en rétroactions, avec des variables endogènes et exogènes s'auto-générer; s'auto-enrichir... Il doit pouvoir apprendre, se construire lui même. Un projet passionnant! 12 ans pour y arriver... rien de trop.

Modéliser le cerveau humain et créer les moyens techniques nécessaires pour y parvenir : tel est l'objectif du "Human Brain Project" (HBP), impliquant 12 centres de recherche européens spécialisés dans les neurosciences, la physique, les

Lire la suite

Le cerveau retourne les mots par Guy, Service Scientifique Ambassade d'Espagne

Pour le cerveau OTOM = MOTO pendant 200 millisecondes

Trois chercheurs ont révélé une ressource surprenante de notre cerveau : il retourne les mots !

Soyons plus précis : quand on présente à une personne l'image réfléchie dans un miroir d'un mot, son cerveau retourne mentalement l'image et déchiffre le mot en question. Cette opération inconsciente nécessite entre 150 et 200 millisecondes puis le cerveau détecte que l'image en présence n'est pas le mot à l'endroit mais bel et bien le mot à l'envers et cesse alors de le lire.

Lire la suite

HiHan programme

Courtesy Philippe Tastet, copyright, tous droits réservés www.philippetastet.com

Le programme Hihan s’adresse en particulier aux enfants et aux jeunes (ce ne sont pas les seuls) qui se regardent le nombril, qui se plaignent exagérément en permanence et au moi sur-dimensionné.

Lire la suite

Brain Extensible Experimental Protocol Brain Education Efficiency program(Enseignement)

Répartition mondial des enfants par tranches d'âges.

Bernard LEUNE (C)2010, tous droits réservés.

Ce protocole est appliqué conjointement au programme de recherche. Il sera étendu dès validation et restera adossé au programme de recherche.

L’échec, la difficulté scolaire, le désintérêt, puisent leurs sources dans cinq contextes possibles :

Génétique ;

Sociologique ;

Psychologique ;

Lésion cérébrale ;

Maturation cérébrale…

Ils peuvent nécessiter d’adapter les enseignements.

Lire la suite

Brain Extensible Experimental Protocol Brain Education Efficiency program(Recherche)

Répartition de la population mondiale des enfants par indice psychométrique.

Bernard LEUNE (C)2010, tous droits réservés

Brain Extensible Experimental Protocol Brain Education Efficiency program est en phase d'évaluation.

Au moyen de l’imagerie médicale, les chercheurs ont observé la capacité du cerveau à se développer et à se reprogrammer.

L’objectif du programme de recherche de JAL, énoncé dans la charte, doit répondre aux questions suivantes :

Lire la suite

CHARTE V7 sur le périmètre d’enseignement, de recherche et l’accès aux données

Objectifs

La charte a pour objectif d’éviter toutes dérives dans les programmes d’enseignement des enfants et de recherche sur les enfants ou depuis les données concernant lesdits enfants, en dehors du périmètre défini.

Lire la suite

Carte des connexions cérébrales.

Source CEA

Comprendre le cheminement et le mode de traitement de l’information dans le cerveau, en visualisant l’ordre d’activation des régions cérébrales dans le traitement d’une information et en montrant les faisceaux de connexions et les « hub » (centres de connexions) qui permettent la transmission de l’activation entre les différentes régions cérébrales.

Lire la suite

Gènes du retard mental et de l’intelligence, Franck Ramus, chargé de Recherche, CNRS

François Morellet, 76002E, Sérigraphie XIV/XXV, 725*725, copyright, tous droits réservés

Vous êtes atteint…

Ou alors vous avez besoin de lunettes…

Approchez-vous !

Etrange n’est-ce pas ?

J’ai usé quatre photographes qui se sont arraché les yeux, effet Morellet + focale + distance = effets d’optiques…

François Morellet, artiste de grand talent mondialement connu, construit des effets optiques au moyen de formes géométriques, de juxtapositions de couleurs et de leurs complémentarités. De dispositions en superpositions, l’œuvre apparaît fixe de près et semble se muer en un mouvement cybernétique. C’est une construction qui n’est pas dû au hasard mais le résultat d’une « inspiration » mathématique et géométrique.

Rassurez-vous, vos gènes vont bien

L’intelligence est, en soi, un sujet assez controversé. Mais encore plus controversé est l’association entre génétique et intelligence. Pendant longtemps, les polémiques se sont développées sur la base d’un ensemble de données relativement restreintes que sont les études d’héritabilité, les études de jumeaux, les études d’adoption etc. Globalement, ces études montrent que plus des personnes sont similaires génétiquement, plus leurs scores d’intelligence sont proches. Ce qui conduit à dire que l’intelligence est héritable à tant de pour-cent et qu’il y a donc des influences génétiques sur l’intelligence. Le problème est que cela reste incomplet comme base d’argumentation. Une fois qu’on a dit qu’il y a des influences génétiques sur l’intelligence, la question immédiate qui se pose est de savoir lesquelles. Et comment elles se manifestent. Les résultats de recherches récentes en génétique moléculaire, tant sur le développement du cerveau que sur le développement des fonctions cognitives chez l’enfant, permettent de donner un petit peu de substance à l’idée qu’il y a une contribution génétique à l’intelligence.

Lire la suite

La structure de l’intelligence. Facteur g ou pas, Nicolas Gauvrit, Maître de Conférences

Les régions du cerveau pour l'intelligence générale se trouvent dans plusieurs endroits spécifiques (régions orangées sur le cerveau à gauche). L’observation du cerveau révèle les connexions entre ces régions, qui sont particulièrement importantes à « l'intelligence générale ». Les régions en zone orangée dans l'image de droite, sont les connexions (comme des câbles) qui relient les régions cérébrales spécifiques de l'image de gauche. (Source PNAS)

Un débat pérenne lié à l’intelligence est celui de sa structure : l’intelligence est-elle unidimensionnelle (auquel cas on peut la mesurer par une valeur numérique unique) ou, au contraire, multidimensionnelle (dans ce cas, il faudra la décomposer en capacités plus précises). La polémique est maintenant plus que séculaire, et l’on pourra s’étonner que les scientifiques n’aient pas pu se mettre d’accord. Les premières théories de l’intelligence défendaient une approche unidimensionnelle, mais il est aujourd’hui plus courant de présenter d’autres théories, multidimensionnelles. Les deux chercheurs Robert Sternberg et Howard Gardner se relaient dans la presse scientifique pour présenter certaines de ces théories alternatives 1.

Lire la suite

Etes-vous cerveau droit ou cerveau gauche…

En observant que les mathématiques s’appuient sur des régions cérébrales liées à l’attention spatiale et qu’elles ne se limitent pas au cerveau gauche, un pas significatif est franchi dans la compréhension du fonctionnement cérébral. Une autre étude suggère que tous les sujets n’utilisent pas les mêmes aires cérébrales et que selon les sujets le nombre d’aires cérébrales activées ne serait pas le même.

Source : Cea. Cartographie cérébrale des aires activées par le calcul (en jaune) et par les mouvements oculaires (saccades en bleu), avec leurs intersections.

Ces études pourraient avoir un impact important sur l’enseignement. Et si des enfants en difficultés d’apprentissages étaient en échecs scolaires car mal enseignés ? Je défends cette assertion depuis plusieurs années. L’enseignement est adapté aux enfants médians. Pour les autres, c’est le « sauve qui peut » qui prévaut.

Lire la suite

De l’uniformité naquit l’ennui

Dans une société qui coupe tout ce qui dépasse, qui veut des enfants qui restent assis sans bouger, si vous aviez pratiqué un test génétique révélant ses particularismes, auriez-vous mis un terme à la grossesse de Matt Savage, Syndrome de l’Albatros, Asperger, Autiste ?

Matt Savage piano from JALFundation on Vimeo.

Auriez vous porté le bébé jusqu’à terme ? »

Est ce que la médecine va suggérer que n’importe quelle variation de la normalité absolue est pathologique ? Qu’en est-il de l’enfant hors norme ? sur-efficient, sous efficient, albatros, asperger, autistes, de Recklinghausen, dys…

Auriez-vous permis à Bill Gates de naître ?

Interpellant la communauté scientifique mondiale et plus largement les nations depuis plusieurs années sur l’usage des tests génétiques et des risques inhérents, Arthur Caplan, PhD, professeur en bioéthique, pose la question du génocide des fœtus qui pourrait s’organiser.

Lire la suite

Quand les jambes font marcher la tête

Danièle Dekeyser, Assouplissement, Terre, pièce unique, Originale, 23_12_15cm, copyright, tous droits réservés.

Cette talentueuse artiste reconnue pour la maîtrise de son art, scrute ses modèles au plus profond d’eux-mêmes afin de se laisser « envahir par l’émotion » avant de commencer. Elle s’inspire du vécu, « des formes rondes d’un corps endommagé par les souffrances de la vie ». Danièle Dekeyser aime saisir une posture spontanée, une attitude particulière, une pose insolite… et se refuse à aller vers la beauté pure et lisse.

La sculpture de Danièle Dekeyser « Assouplissement » arrive à point nommé pour évoquer le sport chez les enfants et ses effets sur le cerveau.

Lire la suite

Le cerveau

Source CEA : Cartographier de plus en plus précisément les aires cérébrales qui sous-tendent les fonctions cognitives. Elles permettent de distinguer les assemblées de neurones et les processus mentaux mis en jeu dans le langage, la mémoire, le calcul, la préparation à l’action, l’apprentissage de la lecture voire même la conscience

La frontière est mince entre la Recherche fondamentale aussi appelée recherche scientifique et la recherche appliquée aussi nommée recherche expérimentale. Il n’est pas rare que les chercheurs passent de l’un à l’autre soit pour l’intérêt d’un projet et conforter des connaissances dans un domaine qu’il convient d’explorer avant d’aller plus en avant ou par intérêt personnel pour le domaine investi.

Alors que l’on croyait que les « neurones » dont nous disposons remontent au moment de la formation de notre cerveau, au stade embryonnaire, des chercheurs ont observé la production de nouveaux neurones dans le cerveau de l’homme . Le cerveau, dans la partie étudiée, peut s’autoréparer en cas de lésion. Ces nombreuses découvertes récentes sont très encourageantes.

En ce qui concerne le programme de recherche de JAL, notre objectif est clairement énoncé dans la charte. Ce programme de recherche doit répondre aux questions suivantes :

Lire la suite